Fédération Française de la Cordonnerie Multiservice

Etude sur les pièces détachées pour la réparation

Actualités

 

Le 6 février 2024, un comité de suivi s'est réuni pour discuter des résultats d'une étude sur les pièces détachées pour la réparation dans le secteur des équipements électriques et électroniques (EEE). Cette étude a été menée par l'ADEME et vise à identifier les freins et les leviers à l'utilisation de pièces détachées pour la réparation des EEE. Le comité de suivi était composé de représentants de l'ADEME, de la DGCCRF, d'associations de consommateurs, de fabricants d'EEE, de distributeurs et de réparateurs.

 

Points clés de l'étude

L'étude a révélé plusieurs points clés :

  • Le cadre réglementaire est complexe et fragmenté. Il existe un certain nombre de réglementations européennes et françaises qui s'appliquent à la disponibilité des pièces détachées pour la réparation des EEE. Cependant, ces réglementations sont souvent difficiles à comprendre et à mettre en œuvre.

  • Il existe un certain nombre de freins à l'utilisation de pièces détachées pour la réparation. Ces freins incluent le prix élevé des pièces détachées, les difficultés d'accès aux pièces détachées et le manque de compétences des réparateurs.

  • Il existe également un certain nombre de leviers qui peuvent être utilisés pour encourager l'utilisation de pièces détachées pour la réparation. Ces leviers incluent la mise en place d'un système de bonus-malus, l'amélioration de l'information des consommateurs et le développement de formations pour les réparateurs.

 

Clément Fabries, qui représentait la F.F.C.M, a insisté sur la nécessité de prendre en compte les spécificités du secteur de la cordonnerie dans les recommandations du rapport final.

En effet, le secteur de la cordonnerie-multiservice est confronté à des enjeux et freins, notamment le manque de disponibilité des semelles et autres pièces détachées pour la réparation des chaussures, ce qui conduit à un gaspillage important et à une perte de savoir-faire.​

Le comité de suivi a formulé plusieurs recommandations pour lever les freins à l'utilisation de pièces détachées pour la réparation. Parmi ces recommandations figurent :

  • Le renforcement de la réglementation relative à la mise à disposition des pièces détachées
  • La création d'une plateforme nationale de référencement des pièces détachées
  • Le développement de la formation des réparateurs
  • La mise en place d'une campagne d'information des consommateurs

 

Prochaines étapes

L'étude sur les pièces détachées pour la réparation est une étape importante pour encourager la réparation des EEE et réduire les déchets électroniques. Les recommandations formulées dans l'étude permettront de lever les freins à la réparation et de faire de la réparation une option plus attractive pour les consommateurs. La publication du rapport est prévue pour fin avril.