Histoire de la cordonnerie

Version imprimableVersion imprimableversion PDFversion PDF

L’homme a éprouvé très tôt le besoin de se chausser pour protéger ses pieds de l’agressivité naturelle du sol, des plantes et de la faune. La chaussure deviendra vite un accessoire de luxe dans le milieu dirigeant.

En EGYPTE, une superbe fresque antique nous décrit la fabrication d’une sandale en cuir.

En AMERIQUE, des archéologues ont mis à jour un site regroupant une quarantaine de sandales toutes différentes. S’agissait-il de l’ancêtre de nos bottiers actuels, d’un de nos chausseurs du centre ville, un Philippe NOIRET de la préhistoire, amateur de belles chaussures ou un collectionneur passionné comme votre serviteur ?  

33665

La GRECE ANTIQUE possède ses cordonniers, Le Général ALCIBIADE exerça l’art de la cordonnerie, de même que IPHICRATE né en 415 av J.C., fils de cordonnier qui se tourna vers l’art de la guerre à 20 ans et créa un modèle de chaussures pour ses soldats : les IPHICRATES.

Le cordonnier corroyeur SIMON D’ATHENE refusa de suivre PERICLES à la tête de la république grecque en ces termes : « Je ne vendrais pas ma liberté pour tous les trésors de la  Grèce ». N’oublions pas ROME et son Empereur CALIGULA qui fit bien chausser son armée. Les cordonniers romains fabriquaient de superbes mules en cuir brodé et  des sandales.

LKJLJ

 Après une période faste sous l’époque Gallo-Romaine et jusqu’à CHARLEMAGNE, les invasions barbares et les querelles internes dans le royaume ont  affaibli l’économie du pays. Les artisans s’approvisionnent en cuir à l’étranger, le « HONGRE » vient de HONGRIE pour le harnachement du cheval, les  chèvres viennent de CORDOUE en ESPAGNE. Les utilisateurs de ce cuir sont appelés «Cordouannier » ou « Cordouennier".

Les artisans se grouperont en corporation dès le 11ème siècle. Les règles qui régissent les corporations sont strictes:
- Interdiction de travailler à la lumière artificielle.
- Obligation de fournir un travail sans défaut, effectué dans les règles de l’art.
Les manquements étaient punis d’emprisonnement, d’amende ou de supplice sur la place publique. Les statuts prévoyaient également le mariage du Maître, celui-ci invitait ses confrères aux festivités, ceux-là s’engageaient à subvenir aux besoins de la veuve si …

En BRETAGNE, les cordonniers d’une même confrérie étaient tenus de réparer gratuitement les souliers des clients du collègue malade afin de lui assurer un revenu.

XCVW1

Il faudra attendre le règne d’HENRI IV et de son ministre SULLY pour que l’industrie du cuir reprenne vie en FRANCE.

COLBERT FIT ETABLIR UN REPERTOIRE DES METIERS ET FIT ENTREPRENDRE LA REDACTION DES PREMIERS OUVRAGES TECHNIQUES.

Les rassemblements de plusieurs confrères sont interdits. Des sociétés secrètes verrons le jour dans la moitié du 15ème siècle. Ainsi naissent les compagnons cordonniers-bottiers qui sont placés sous le rite de Maître Jacques.

Les registres ne font état que du surnom des adhérents pour déjouer les persécutions. L’admission de la corporation au sein des Compagnons ne se fera que 

tardivement vers 1870. Entre temps les corps compagnonniques constitués et reconnus mènent la guerre aux cordonniers. Ajoutons à cela qu’en 1854, la société mère comptait cinq sociétés compagnonniques des cordonniers bottiers. Aujourd’hui seule celle des compagnon du devoir subsiste.

Le plus célèbre des compagnons demeure Pierre CAPUS dit l’ALBIGEOIS–l’AMI DES ARTS qui réalisa des prouesses techniques, ses chef-d’œuvres sont exposés dans le musée du compagnonnage à TOURS.

LESTAGE, cordonnier à Bordeaux offrit à LOUIS XIV une paire de bottes sans couture apparente et sans avoir pris de mesures. 

cvvcxbvw'(

 GNAFRON est sans nul doute le cordonnier le plus connu de nos petites têtes blondes, 
  je parle bien sur du comparse de notre marionnette lyonnaise GUIGNOL. 

 Alexis GODILLOT, fournisseur de l’armée laissa son nom pour désigner le brodequin du troupier.

 Quelques cordonniers célèbres : l’explorateur René CAILLET, le peintre Gaston CHAISSAC, le chanteur Féodor Ivanovitch CHALIAPINEGeorges FOX, fondateur de la secte des Quakers,  l’Académicien Jean GUEHENNO, le botaniste Carl von LINNE, le prophète MAHOMET, le cinéaste MELIES, Hans SACHS, poète immortalisé par l’œuvre de Richard WAGNER : les Maitres chanteurs de Nuremberg, l’écrivain Léon TOLSTOI, l'acteur Simon ABKARIAN.

Le cordonnier en chambre Antoine SIMON fut nommé précepteur du Dauphin Louis XVII dans les tours du Temple. L’enfant fut bien traité, SIMON offrit CASTOR, un chien au PETIT CAPET, puis il fabriqua une volière comprenant 17 perchoirs ou le Dauphin éleva des pigeons. Le prince ne fut jamais contraint au port du bonnet rouge révolutionnaire.

Les cordonniers ont leurs Saint Patron, Saint Crépin et Crépinien fêté le 25 octobre. 

Marcel TESSIER