Comment devenir Cordonnier ?

Version imprimableVersion imprimable
Les métiers de la  Cordonnerie Multiservice :
  • Travaux de cordonnerie traditionnelle
  • Réparation de maroquinerie
  • Réparation de sellerie/bourellerie
  • Clés
  • Affûtage
  • Gravure
  • ........

1/ Les C.A.P., Certificats d’Aptitude Professionnelle :

Deux C.A.P. existent actuellement dans notre métier, dont les référentiels sont régulièrement actualisés :

  • le C.A.P. CORDONNERIE MULTISERVICE
  • le C.A.P. CORDONNIER-BOTTIER

Ils se préparent en 2 ans :

  • soit à temps plein dans les Lycées d’Enseignement Professionnel (L.E.P.) ou dans des établissements privés de même niveau,
  • soit par l’apprentissage, chez un employeur. Le jeune, outre sa formation chez le chef d’entreprise, suit des cours pratiques et théoriques dans un Centre de Formation d’Apprentis(C.F.A.) ou chez les Compagnons du Devoir.Le titulaire du CAP Cordonnerie Multiservice peut passer le CAP de Cordonnier Bottier en suivant une année supplémentaire de formation : formation le plus souvent diffusée par les Compagnons du Devoir. (Cette formation s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans).

Adultes :

Tous les demandeurs d’emploi, ainsi que les salariés en emploi, ont la possibilité d’accéder à la formation professionnelle qualifiante. L’AFPA (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes) propose une formation pratique de 1350 heures (9.5 mois) d’Opérateur(trice) en Cordonnerie et Multiservices, sanctionnée par un Titre Professionnel ou par des Certificats de Compétences Professionnelles (CCP) du Ministère du Travail et de l’Emploi.

Cette formation est mise en oeuvre dans deux centres AFPA (Romans-sur-Isère et Cholet) et dans deux Centres de Rééducation Professionnelle (CRP de Fontenailles-37 et de Clairvivre-24) pour les publics agréés MDPH.

Deux Ecoles de Rééducation Professionnelle (ERP) gérées par le Ministère des anciens combattants (Metz-57 et Muret-31) délivrent le C.A.P.

Ces formations sont recommandées pour rechercher un emploi dans le domaine et pour créer ou reprendre une entreprise.

  • Demandeurs d’emploi: contactez votre Pôle Emploi et le service d’orientation professionnelle de votre département
  • Candidats en emploi : négociez un congé individuel de formation auprès de votre employeur et du Fongécif régional.

2/ Le Brevet Technique des Métiers de Cordonnier (BTM)

  • le BTM est un diplôme spécifique à l’artisanat (Chambre de Métiers et de l’Artisanat)
  • ce diplôme est homologué de niveau IV, équivalent au bac professionnel.
  • Nombre d’heures de formation : 890 heures
  • Il se prépare en 2 ans, en alternance CFA / Entreprise.

Actuellement il ne peut se préparer qu’au CFA de Joué-Lès-Tours (Département 37) dont l’internat peut accueillir des candidats de la France entière.

Peuvent être candidats au BTM :

  • les titulaires d’un CAP de cordonnerie-multiservice, de podo-orthésiste, de chaussure
  • les titulaires d’un titre de niveau V dans la chaussure (CAP – BEP – CFPA du premier degré)
  • ou ceux qui ont acquis 5 ans d’expérience dans le métier de la cordonnerie

L’objectif de la formation est d’assurer la maîtrise de la production en obtenant les compétences pratiques et technologiques spécifiques au métier de cordonnier.

Outre ces compétences, il comporte également un volet transversal de gestion des coûts, commercialisation, organisation du travail, et d’anglais (environ 200 mots) toujours en lien direct avec l’activité professionnelle.

L’embauche peut s’effectuer sous forme de contrat de professionnalisation.

3/ Brevet de Maîtrise – BM

Le Brevet de Maîtrise, diplôme spécifique à l’artisanat s’adresse aux salariés et chefs d’entreprises artisanales désireux de développer leurs compétences de professionnels et de gestionnaire.

La formation peut être également proposée à des jeunes ayant suivi par alternance un cursus de formation : CAP, diplôme technique de niveau IV.

La formation au Brevet de Maîtrise est accessible à toute personne, salarié ou chef d’entreprise satisfaisant à chacune des trois conditions suivantes :

  1. bénéficier d’une expérience professionnelle (temps d’apprentissage inclus) dans une activité de type artisanal de 5 ans au moins pour les titulaires d’un niveau V et de 4 ans pour les titulaires d’un diplôme de niveau IV,
  2. posséder le niveau de formation professionnelle (titre ou diplôme de niveau V) nécessaire à la pratique du métier considéré,
  3. avoir un niveau de formation générale équivalent à un niveau de 3ème.

Le candidat est admis en formation après examen de son dossier par la commission départementale d’évaluation. En même temps qu’elle instruit le dossier de l’admission en formation, la commission départementale d’évaluation détermine le parcours de formation du candidat.

Pour tous renseignements complémentaires s’adresser à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de votre département.